Rechercher
  • Sovamag

LES MEILLEURS PLATS DE LA CUISINE CAMEROUNAISE


Au Cameroun, il existe une très grande variété de préparations culinaires et de multiples traditions régionales, si bien qu'il est difficile de parler de la cuisine camerounaise comme un tout unifié. Il existe de nombreux plats régionaux qui se sont développés au point d'être reconnus au niveau national et international comme le poulet DG ou le ndolé. Beaucoup de plats régionaux, à l'origine, se sont également multipliés à travers le pays avec quelques variations d'une région à une autre.

En effet, la cuisine camerounaise est très variée de par la diversité de ses groupes ethniques, de par son histoire qui a amené des influences culinaires diverses, et de par son climat contrasté qui donne accès à des produits végétaux et animaux différent selon le climat dans ces régions.

De façon générale, l'alimentation des Camerounais est largement basée sur les produits végétaux comme le mil, le manioc les arachides, l'igname, la patate douce, le ndolé et les fruits tropicaux (banane, banane plantain, ananas, mangue, papaye…). Les Camerounais consomment aussi de la viande (bœuf, chèvre, porc, veau, (sous forme farcie ou grillée) ...) et beaucoup de poissons et de crevettes (sous forme grillée ou fumée et fraîche en eau douce), particulièrement dans les régions maritimes avec un emploi important de diverses épices.

Chaque région possède des spécialités qui se sont popularisées dans tout le pays. En voici quelques-unes.

Le ndolé ou metet, préparation à base de feuilles de vernonia, de pâte d'arachides fraîches, d'épices, de viande, de poisson séché ou de crevettes. Il peut être accompagné de miondo, de plantains mûrs bouillis, de plantains mûrs frits, de manioc, de bâton de manioc...

Le bongo’o tjobi ou sauce ébène qui est un plat de poisson frais ou de viande, assaisonné d'un mélange d'épices soigneusement triées qui donnent une couleur noire à la sauce

Le kpem consommé au centre et fait à base de feuilles de manioc pilées et de jus de noix de palme. On y rajoute parfois des aubergines africaines.

L’eru : il s’agit d’un mélange de légumes l’okok et le water leaf une sorte d’épinards à petites feuilles. il n’est pas toujours facile de trouver tous ces ingrédients surtout lorsqu’on vit hors des frontières. La recette de base contient des écrevisses, du poisson fumé, de la peau de bœuf 2…

Le sanga très consommé de la région du Sud et du centre. Il s'agit d'un mets composé de légumes verts (feuilles de morelle noire comestible ou feuilles de melon) cuits avec du jus de noix de palme et du maïs et mangé avec ou sans sucre. On y rajoute parfois un peu de piment.

#cuisine

245 vues

© 2016. Sovamag Création originale de Sovafrim By Général Traoré. Mentions Légales

Contacts