Rechercher
  • Sovamag

LE BOUBOU, UNE VALEUR INTARISSABLE


Gown, agbada, djellaba, babban riga, jillab, k’sa, caftan, mboubeu, dérékéba, dèrbèbè, sous ces nombreuses appellations, le boubou est un vêtement africain riche en histoire.

L'arrivée de ce vêtement en Afrique s'est faite vers le 5ème siècle lorsque des commerçants arabo-berbères sont arrivés en Afrique de l'Ouest, emmenant avec eux, un vêtement plus proche du boubou actuel. C'est ainsi que démarra la fusion des styles africains et arabes, donnant naissance au boubou actuel. En Afrique de l'Ouest et de l'Est, par le passé, seuls les peuples islamisés portaient le boubou.

Avec l’expansion de la mode, le développement des machines à coudre, les nouvelles techniques de couture, de nombreux stylistes africains se sont spécialisés dans la réalisation de ce vêtement, et, de ce fait, lui ont donné, ou du moins redonné, sa notoriété.

Aujourd’hui de grands noms de la sphère étroite qu’est la mode s’inspirent de cette tenue traditionnelle pour en faire quelque chose de plus contemporain. Une vision prouvant bien que l’Afrique est une réelle source d’idées.

Robe mixte portée très ample en deux pièces pour les femmes, avec un pagne, en trois pièces pour les hommes : un pantalon, une longue tunique et une chemise. Le tout sans oublier d’enserrer la tête d’un turban soigneusement assorti. Le boubou peut nécessiter jusqu’à 12 mètres de tissu.

Les modèles varient suivant les régions et les usages. En Afrique de l’Ouest, la noblesse des différents peuples portait déjà un type de vêtement plus ou moins semblable aux boubous actuels. Les différents motifs brodés comportaient tous une signification précise qui variait selon les ethnies et les régions. Le reste de la population, en majorité les artisans et les agriculteurs, s’habillait le plus souvent de vêtements semblables aux tuniques pour le haut du corps, et portait le pagne, ou un pantalon plus ou moins bouffant.

Il faut le dire dans un climat aussi tropical qu’en Afrique, on préférera ça n’est-ce pas les connaisseurs ? En wax, en bazin, en coton riche pouvant coûter des sommes astronomiques selon le tissu

Le boubou est un bel habit qui mérite ses lettres de noblesse dans nos garde-robes. Plus qu’un vêtement de cérémonie ou grandes occasions, une véritable œuvre d’art.

#modedesign #mode

© 2016. Sovamag Création originale de Sovafrim By Général Traoré. Mentions Légales

Contacts